Plan de paysage des Calanques

 

Le Plan de Paysage des Calanques à pour but la compréhension du territoire et de ses enjeux afin de pouvoir proposer des actions permettant une synergie entre les projets présents et futurs, alliant les enjeux urbains et naturels.

 

Il s’agit de définir une vision à moyen terme capable de définir des objectifs communs à l’ensemble des acteurs.

 

Cette étude se déroule sur l’année 2015 selon les phases suivantes :

  • Diagnostic
  • Construction des préconisations
  • Finalisation du Plan de Paysage

 

Dans le cadre de l’étude, des phases de terrain et de concertation vont être planifiés tout au long de cette période. Le Parc National des Calanques souhaite que ce plan soit établi en concertation avec les acteurs locaux du territoire, collectivités, gestionnaires et usagers, selon une séquence d’échanges sur le terrain et en ateliers collectifs.

 

Le Plan de Paysage à l’origine d’une énergie collective des projets du territoire

La réflexion sur la création de Parcs nationaux urbains aborde des questionnements contemporains de première importance. Dans le Monde, différentes situations que nous avons pu partager avec Capetown, Rio ou Nairobi, soulignent la singularité des Calanques comme paysage métropolitain, littoral et méditerranéen. L’Histoire a vu cet espace unique occupé depuis des siècles, et il nous appartient aujourd’hui de préserver ses capacités d’évolution future. Dans cette optique, le Plan de Paysage a servi a discuter autour de la place des Hommes dans ce territoire où se combinent une géologie spectaculaire avec des milieux de vie extrêmement fragiles. A ce caractère particulier, s’ajoute la présence du feu comme aléas fréquent, qui oblige à intégrer simultanément le temps long de la forêt avec la vivacité immédiate des incendies.

 

ici, l’opportunité de rassembler les acteurs du territoire autour de la création d’un Plan de Paysage affirme une vision commune et dynamique à rechercher. L’évolution des paysages aussi contrastés, entre nature sauvage et milieux fortement urbanisés, dépend des actions territoriales mises en œuvre par tous les partenaires. Le territoire vu comme milieu vivant oriente les actions à mener, autant sur des processus longs que sur des actions ponctuelles.

 

Dans la démarche mise en place sur ces deux dernières années, nous avons tous pu comprendre les enjeux et apprendre des points de vue échangés lors des ateliers de terrain. L’évolution des discussions et des positions des différents acteurs a été pour nous une réussite dans la convergence des objectifs des institutions publiques à toutes les échelles, mais aussi des acteurs privés et des usagers. La création d’une situation de Projet, enthousiaste, a servi à lever des blocages et se concentrer sur ce qui peut rassembler vers l’action. Elle est devenue une énergie collective qui laisse présager des transformations heureuses de ces paysages en intégrant le vivant comme priorité.

 

Ainsi, ce Plan de paysage doit vivre dans le temps en étant approprié selon les modalités de chacun, pour proposer des projets qui combinent des objectifs multiples adaptés aux innombrables situations qui tissent la complexité et la qualité de ce territoire unique.

 

Miguel Georgieff

Catégorie

EXPLORATION, STRATEGIE

Mission

Plan de Paysage du Parc National des Calanques

Lieu

Parc National des Calanques (13)

Etudes

2014

Maître d’ouvrage

Parc National des Calanques / PNCal, Agence d’Urbanisme de Marseille / AGAM

Groupement

Coloco, Office National des Forêts, S. Bosc Urbaniste

Equipe Coloco

Miguel Georgieff, Fabien David, Benjamin Mesnager, Chloé Quintin

Surface

Parc National des Calanques et interfaces urbaines et maritimes

Date & lieu

2014, Marseille

Localiser sur Google maps

https://goo.gl/maps/tCxFM