LES BOSQUETS VOYAGEURS DIOR SS20

Les Bosquets Voyageurs – Dior Spring Summer Show 2020

Pour le défilé Eté 2020, Maria Grazia Chiuri a souhaité collaborer avec l’atelier Coloco et aussi le bureau Betak qui réalise la scénographie. C’est avec eux qu’elle a souhaité poser la question du rôle, aujourd’hui, d’un défilé de mode et du dispositif que ce dernier nécessite. Ensemble, ils ont imaginé une stratégie et un scénario alliant engagements écologiques et présentation d’une collection de mode.

Deux données caractérisent le défilé : en tant qu’espace, il est déterminé par sa dimension éphémère. En tant que forme de médiatisation, il représente une plateforme de communication à même de diffuser un message à la portée internationale.

A l’aune du contexte écologique contemporain, ces deux composantes ouvrent des perspectives nouvelles : plutôt que de faire converger efforts et dépenses vers un show sans lendemain, il s’agit de comprendre ce événement comme une transition.

Si le défilé représente un passage, un « temps suspendu », il faut aussi penser à l’après et à l’ailleurs auxquels sont promises ses ressources.

Dès lors s’est imposée une idée : le défilé est un jardin. 

Il dit l’attention à porter à la place et au rôle du vivant à l’échelle de notre planète. Conçu par Coloco, il contribue au jardin planétaire, idée chère à Gilles Clément. Le « jardin unique » que représente notre planète souligne la responsabilité des humains : planter des arbres, multiplier les bosquets de résilience pour initier les forêts de demain.

Mais la dimension éphémère du défilé pose aussi la question d’un déplacement temporaire des végétaux. D’origines géographiques différentes, ces bosquets juxtaposent des espèces propres au climat parisien tempéré à des essences méditerranéennes.

Ce jardin porte aussi le message du brassage des espèces orchestré par l’homme et qui devient aujourd’hui plus que jamais une condition survie du vivant face au dérèglement climatique.

Les arbres rassemblés ici sont clairement identifiés comme étant en transit : en pots, étiquetés, ils proviennent de différentes pépinières, d’Île de France, de Rhénanie ou de Vénétie. Réunis le temps de l’évènement, ils poursuivront leur itinérance et rejoindront trois projets pérennes : 

  • le renforcement de l’espace boisé de la Fondation GoodPlanet (Longchamps), 
  • le renforcement du Sentier de la Biodiversité dans le site des Murs à Pêches (Montreuil sous Bois)
  • la création d’un bosquet urbain sur les quais de Seine à Paris 
  • la création de bosquets sur la Base 217, ancien aéroport aux franges sud du Grand Paris. 

Au-delà la circonstance, c’est avant tout un geste fort à imiter : une invitation à l’œuvre, telle que la défend Coloco dans ses différents projets.

Convié à prendre part à la création conjointe des jardins, chacun de nous peut exprimer son désir d’entrer en action et ainsi faire sa part pour la qualité des écosystèmes de demain.

Mission

Set Designer - scénographie végétale

Lieu

Paris

Réalisation

2019

Commande

DIOR / BETAK

Equipe Coloco

Nicolas Bonnenfant, Pablo Georgieff, Isabelle Siegel, Murielle Baticle, Francesca Borrelli

Catégorie

Activation, Construction, Transmission